Etude d'une langue des signes émergente de Côte d'Ivoire

Author: Angoua Jean-Jacques Tano
LOT Number: 437
ISBN: 978-94-6093-219-9
Pages: 372
Year: 2016
1st promotor: M.P.G.M.Mous, Prof.Dr
€38.00
Download this book as a free Open Access fulltext PDF

Angoua Jean-Jacques Tano

Etude d'une langue des signes émergente de Côte d'Ivoire: l'exemple de la Langue des Signes de Bouakako (LaSiBo)

Cette thèse fait la description de la Langue des Signes de Bouakako (LaSiBo), qui a émergée dans une communauté entendante. C'est une langue jeune, 48 ans environ, qui s'est construite par le contact entre les personnes sourdes ainsi qu'avec les membres de la communauté entendante pour les besoins de communications.
Cette étude décrit des aspects de la LaSiBo à savoir les caractéristiques formelles et la variation interpersonnelle dans l'utilisation des signes; les domaines sémantiques tels que l'expression de la parenté, des couleurs, le système numéral et monétaire ainsi que l'expression du temps. La taille de la communauté, l'âge de la langue, l'influence de la langue parlée et l'absence de l'usage dans l'éducation sont autant de facteurs qui interviennent dans la formation de la LaSiBo. Les comparaisons systématiques des quatre domaines sémantiques ont été faites avec ceux de l'AdaSL décrit par Nyst (2007). Les résultats de ces comparaisons nous permettent de dire que l'âge peut affecter le développement des lexiques des langues des signes.
Les similarités constatées des comparaisons faites de la LaSiBo avec d'autres langues des signes qui sont différentes les unes des autres peuvent résulter du fait qu'elles partagent une modalité de communication qui est visuo-gestuelle. De même, des similarités et différences ont également été observées entre des langues qui se côtoient (LaSiBo et Dida) mais qui ont différents canaux de réalisations, respectivement visuo-gestuel et audio-oral.

Angoua Jean-Jacques Tano

Etude d'une langue des signes émergente de Côte d'Ivoire: l'exemple de la Langue des Signes de Bouakako (LaSiBo)

Cette thèse fait la description de la Langue des Signes de Bouakako (LaSiBo), qui a émergée dans une communauté entendante. C'est une langue jeune, 48 ans environ, qui s'est construite par le contact entre les personnes sourdes ainsi qu'avec les membres de la communauté entendante pour les besoins de communications.
Cette étude décrit des aspects de la LaSiBo à savoir les caractéristiques formelles et la variation interpersonnelle dans l'utilisation des signes; les domaines sémantiques tels que l'expression de la parenté, des couleurs, le système numéral et monétaire ainsi que l'expression du temps. La taille de la communauté, l'âge de la langue, l'influence de la langue parlée et l'absence de l'usage dans l'éducation sont autant de facteurs qui interviennent dans la formation de la LaSiBo. Les comparaisons systématiques des quatre domaines sémantiques ont été faites avec ceux de l'AdaSL décrit par Nyst (2007). Les résultats de ces comparaisons nous permettent de dire que l'âge peut affecter le développement des lexiques des langues des signes.
Les similarités constatées des comparaisons faites de la LaSiBo avec d'autres langues des signes qui sont différentes les unes des autres peuvent résulter du fait qu'elles partagent une modalité de communication qui est visuo-gestuelle. De même, des similarités et différences ont également été observées entre des langues qui se côtoient (LaSiBo et Dida) mais qui ont différents canaux de réalisations, respectivement visuo-gestuel et audio-oral.

Categories