Diasystème, Diachronie : Études comparées dans les langues cholanes

Author: Cédric Becquey
LOT Number: 377
ISBN: 978-94-6093-159-8
Pages: 963
Year: 2014
Note: This book is seperated in 2 volumes
€67.00
Download this book as a free Open Access fulltext PDF

Cet ouvrage propose une description comparative et diachronique de cinq langues mayas parlées au Mexique et au Guatemala : le cholti’, le ch’orti’, le chontal d’Acalán, le chontal moderne et le chol. Ces langues, en partie disparues (cholti’ et le chontal d’Acalán) ou classées selon l’UNESCO comme langues sérieusement en danger (chontal moderne) voire en situation critique (ch’orti’), font partie d’un même groupe de langues, celui des langues cholanes. Ce travail, principalement fondé sur des données de première main, a le double but d’offrir une meilleure description de chacune de ces langues grâce à une approche comparative, mais aussi de reconstruire en partie leur protolangue. Cet accès au passé est d’autant plus important que ce groupe linguistique comprend une autre langue particulièrement importante au sein de la famille maya, celle de l’écriture glyphique précolombienne. L’introduction de cette thèse sera notamment l’occasion d’une synthèse de nos connaissances sur l’histoire des populations cholanes au sein de l’aire maya depuis le début de notre ère. Nous nous focaliserons ici principalement sur la phonologie, la morphophonologie et la morphosyntaxe, étude qui nous permettra d’analyser plus de 200 morphèmes grammaticaux différents de ces langues agglutinantes.

Cet ouvrage propose une description comparative et diachronique de cinq langues mayas parlées au Mexique et au Guatemala : le cholti’, le ch’orti’, le chontal d’Acalán, le chontal moderne et le chol. Ces langues, en partie disparues (cholti’ et le chontal d’Acalán) ou classées selon l’UNESCO comme langues sérieusement en danger (chontal moderne) voire en situation critique (ch’orti’), font partie d’un même groupe de langues, celui des langues cholanes. Ce travail, principalement fondé sur des données de première main, a le double but d’offrir une meilleure description de chacune de ces langues grâce à une approche comparative, mais aussi de reconstruire en partie leur protolangue. Cet accès au passé est d’autant plus important que ce groupe linguistique comprend une autre langue particulièrement importante au sein de la famille maya, celle de l’écriture glyphique précolombienne. L’introduction de cette thèse sera notamment l’occasion d’une synthèse de nos connaissances sur l’histoire des populations cholanes au sein de l’aire maya depuis le début de notre ère. Nous nous focaliserons ici principalement sur la phonologie, la morphophonologie et la morphosyntaxe, étude qui nous permettra d’analyser plus de 200 morphèmes grammaticaux différents de ces langues agglutinantes.

Categories